LOGO

LOGO

mardi 23 mai 2017

Compteur LINKY, comment le refuser ?

Solidarité et coordination anti Linky Paris-Ile-de-France à la marche contre EUROPACITY du 21 mai 2017



Lors de notre dernière réunion, le samedi 20 mai 2017 nous avions invité par l'intermédiaire de notre lettre mensuelle, les personnes désirant refuser Linky, pour leur permettre de rencontrer les associations et les personnes qui à titre individuel ne veulent pas de ces compteurs.
Nous avons fait le point avec deux représentants du comité anti linky de Noisy le sec (voir photo ci dessous).



Dominique Busson et Gianni Carrozza du comité anti Linky de Noisy le Sec


Pour l'instant, aucune poursuite n'a été lancée contre les personnes qui refusent, seulement des menaces.
Nous regrettons bien sûr la décision du Préfet d'attaquer  l'arrêté de Mme Thomassin demandant l'arrêt des installations.
Ce qui est reproché à ce document est principalement le fait que les mairies ont délégué au SIPPEREC la propriété des compteurs donc elle n'aurait plus la main sur le dossier,  or le SIPPERREC est très critique sur le sujet. Voir l'extrait de son rapport d'activité de 2015.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
SIPPEREC
Rapport d’activité 2015 (extrait)
LE DÉPLOIEMENT DES COMPTEURS
LINKY EN ÎLE-DE-FRANCE
 35 millions  de compteurs doivent être remplacés d’ici 2021 par des compteurs «communicants » Linky, pour un coût évalué à cinq milliards d’euros (financé par le TURPE). Ces compteurs permettent de réaliser des opérations à distance : mise en service, résiliation, changement de puissance, et relèvent les données de consommation en temps réel.    
Ces données étant accessibles aux consommateurs et fournisseurs, il semblerait qu'il y ait alors une diversification des offres tarifaires, avec des paliers à 1 kVA, contre 3 kVA aujourd’hui, et une horo-saisonnalité renforcée (redéfinition des heures creuses et pleines)(a notre avis ces nouveaux tarifs ne seront pas à notre avantage)
Six millions de compteurs seront remplacés en Île-de-France d’ici 2021. Dans une première phase, ENEDIS en prévoit 528 000, dont plus de 85 000 concernent le territoire du SIPPEREC.
À plusieurs reprises, le SIPPEREC a fait part aux pouvoirs publics et au régulateur, de ses interrogations sur le dispositif Linky, arguant notamment de son coût élevé et du peu de bénéfices attendus pour les consommateurs.
Mi 2016, la première phase de déploiement se heurtait déjà à quelques difficultés. Des associations de consommateurs souhaitent obtenir des réponses à des questions comme l’éventuel risque sanitaire lié aux ondes, l’impact financier du déploiement, la protection des données transmises et la possibilité pour l’usager de refuser cette installation.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nous proposons donc à la mairie de retirer son arrêté et d'en faire un comparable avec le Sipperec  ce qui protégerait les personnes qui refusent.
En attendant, voici  le dossier juridique du cabinet Artémisia,  pour aider les particuliers dans leurs démarches.
Nous invitons toutes les personnes qui refusent Linky à se regrouper. A la fin du dossier nous vous communiquons les coordonnées du comité anti Linky de Noisy le sec avec qui nous travaillerons désormais.
Bonne lecture.

























dimanche 21 mai 2017

BEAUCOUP DE MONDE CE 21 MAI 2017 CONTRE EUROPACITY, GRAND PROJET INUTILE ET IMPOSE.

Voici quelques photos de la manifestation.





Quelques exemples parmi les nombreuses et nombreux intervenants.

Notre ami Jean Yves Souben présente les intervenants

Parmi les associations citons France Nature Environnement (ci dessus) et les Amis de la Terre.
 
Jacques Boutault Maire EELV du 2ème arrondissement de ¨Paris

Eric Coquerel pour France Insoumise 


 Pour en savoir plus: